Découvrir

Monument aux gendarmes

Petite particularité à découvrir puisqu'il n'en existe que deux en France

Monument aux gendarmes d'Angerville

 

 

Inauguré le 26 juillet 1914, ce monument rend hommage au courage et au dévouement de la gendarmerie et à ceux qui sont morts en service de 1911 à 1913. Le monument honore en particulier le brigadier Élie Jules Dormoy, tué le 31 janvier 1912 par un anarchiste de la bande des Cinq Points, nom désignant le tatouage gravé sur l'avant-bras des membres du groupe. Les monuments aux morts dédiés à la gendarmerie sont très rares puisqu'ils n'y en existent que deux en France. Une femme assise tient le code sur lequel est inscrite la Loi.

Haut de page